Jacques_Mayoud_2017_Photo_Da_Costa - light

 

Parmi les pionniers du folk français des années 1970-80, Jacques Mayoud a choisi les routes créatives ouvrant les musiques traditionnelles à la chanson et aux rencontres entre genres et traditions. En plus de quarante années d’expérience, ce « musiculteur de liens » a acquis une belle maturité qu’il partage volontiers. Musicien aux multiples instruments (mandole, guitare, violon, sanza, balafon, flûte harmonique…), Jacques Mayoud nous offre une musique poétique et engagée. Très tôt à l’écoute des cultures du monde entier, son oreille s’est tout d’abord tournée vers l’Amérique du Nord, le Québec et la France, puis, dès les années 1980, vers l’Afrique  puis la Scandinavie, la Chine, et ces dernières années vers la poésie persane du 11ème siècle. Sa dernière création musicale le voit chanter les magnifiques quatrains d’Omar Khayyâm à la parole toujours d’actualité.

Habité depuis toujours par le souci de partage et de transmission, Jacques Mayoud accompagne des groupes amateurs et semi-professionnels dans leur travail de jeu d’ensemble et de présence scénique. Il est très investi dans le Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes (CMTRA) dont il est co-président.

Il a quitté Lyon en 2000 pour réaliser dans la vallée du Rhône avec sa compagne Katy Ollif et un cercle de proches le projet de maison-atelier la nOte bleue, lieu d’habitat, de travail et d’accueil qu’il anime avec l’association éponime qu’il co-préside.

Voir/télécharger une présentation générale de Jacques Mayoud : Jacques_Mayoud_presentation_2018